29/02/2012

Ma candidature aux législatives françaises 2012

 

Le 22 avril prochain, les Français seront appelés à voter au premier tour pour l’élection du nouveau Président de la République Française, dont le nom sera définitivement connu le 6 mai suivant.

Le 3 juin, seront élus les membres de l’Assemblée nationale et, pour la première fois dans l’histoire de la Vème République, les Français de l’étranger seront représentés avec 11 circonscriptions au niveau mondial.

Le Front de Gauche présente des candidats dans toutes les circonscriptions. J’ai l’honneur d’être sa représentante pour la 6ème circonscription, celle des 155.000 Français et Françaises résidant en Suisse et au Lichtenstein.

Je suis une Française de Suisse, bi-nationale franco-suisse. Je suis arrivée à Genève en 1969 et n’ai pas cessé depuis lors d’y militer pour plus d’égalité et de justice sociale, d’abord au PSU, puis au Parti socialiste français et enfin au Parti socialiste genevois dont j’ai été l’une des vice-présidentes. J’ai quitté ce dernier en 2007, en quête d’une gauche plus radicale.

Expert-comptable, ancienne enseignante de droit fiscal à la haute Ecole de Gestion, j’ai lutté activement contre toutes les tentatives par lesquelles le système neo-libéral a voulu faire des cadeaux fiscaux répétés aux contribuables les plus fortunés lors de toutes les votations locales.

Je suis actuellement présidente de « La Gauche-Genève » un mouvement fondé il y a deux ans au niveau national pour regrouper toutes les formations de la gauche radicale. Ancienne conseillère municipale dans ma commune (Grand-Saconnex), je suis membre du comité d’Attac-Genève, de l’Association Démocratique des Français de l’Etranger (ADFE), de la Déclaration de Berne, pour ne citer que l’essentiel.

En décembre 2008, j’ai participé avec enthousiasme au congrès fondateur du Parti de Gauche : Enfin un vent d’espoir se levait face à la résignation ambiante ! Enfin des économistes émérites, tels que Jacques Généreux, expliquaient haut et fort que l’asservissement aux marchés financiers et la spirale de l’austérité n’étaient pas inévitables !

Cet enthousiasme ne m’a plus quittée. Je voudrais tous vous convaincre, en même temps que Jean-Luc Melenchon, qu’il existe pour la France et pour l’Europe une autre voie que le gouffre du néo-libéralisme, auquel les soi-disant socio-démocrates, en réalité socio-libéraux, s’apprêtent à collaborer.

J’appelle tous les Français de Suisse et du Lichtenstein, mais aussi tous les frontaliers, à voter pour Jean-Luc Mélenchon le 22 avril et pour le Front de Gauche aux législatives le 3 juin 2012, afin que le débat démocratique pour l’instauration d’une VIème République puisse avoir lieu.


Site officiel du Front de Gauche

Blog de Jean-Luc Mélenchon

L'Humain d'abord!
Programme 2012 du Front de Gauche

 

Lire la suite