SolidaritéS capte les revenus des élus rouges

Imprimer

Tel est le titre de la Tribune de ce jour. Je suis presque heureuse de ne pas être la seule victime de cette bande de vampires et rappelle que je poursuis toujours une action en just2ice pour récupérer plus de 50.000 francs qu'ils ont indûment détournés sur les jetons de présence et indemnités diverses dus à mon parti et à moi-même lors de la précédente législature. Alors que le Bureau du Grand Conseil, puis le Tribunal avaient confirmé que nous avions jusqu'à la fin fait partie du groupe "Ensemble à gauche", ils s'obstinent à prétendre que tel n'est pas leur avis et à retenir ces montants. Le but était évidemment de nous priver de tout moyen financier pour la campagne d'élection qui allait suivre. Tel est le préjudice causé à "La Gauche-Genève". Je crois savoir qu'ils ont également renié leurs engagements d'un versement annuel au groupe des communistes et constate qu'ils s'attaquent maintenant au Part¡ du Travail. Pour des anti-capitalistes militants, je trouve qu'ils pourraient en remontrer à maints commerçants retors.

Commentaires

  • Il existe des prédateurs de droite, on les connait.
    Mais les prédateurs de gauche, on les découvre... Avec surprise?

    SolidaritéS. Ce noyau de dirigeants et ses affidés ont des méthodes "très démocratiques". Cela me rappelle ceci: Quand un pays déplait aux États d'Amérique, le gouvernement de l'Exceptionnalisme Américain le punit (sanctionne) de privations et le fait punir par ses alliés.

    Mais bon! Le nouveau standard du droit positif le permet. C'est ce qui s'appelle la légitimité du courant majoritaire. Les nouveaux mouvements du sociétal, même nés artificiellement, et sans doute à dessein, sont là, ils bougent et gesticulent tous dans ce sens. Des punitions!!! Pour simplement avoir déplu. Les sanctions de représailles deviennent l'Alpha et l'Oméga des politiciens et partisans de cette "Gôche Dévoyée". "La Punition" est devenue la réponse spontanée, un réflexe populaire des mentalités formatées. Pour la classe politique, elle devient un instrument à façon. Toutefois à double tranchants.

    Je suis sûre, pour ce genre de lynchage, il n'y aura pas de concert "Tutti" comme pour P. Maudet. On laissera cette gauche - qui s'est auto-marginalisée - s'entre-dévorer seule.

    Pauvre PdT, pauvres militants! Des candides qui ont joué au renard. Vous vivez un épouvantable Maïdan à Genève avec cette clique qui, après avoir courtisés PS et les Verts, en était venue à intimider le PdT en usant de chantage et de dénigrement. Elle a courtisé des associations, milieu subventionné pour ses pseudo militances pour le bien public, mais SolidaritéS est loin de pouvoir le gérer: "Les subventionnés sont ingérables" il faut juste les entretenir. Quand on a aucun élu au gouvernement, Adieu les associations! On n'a pas les espèces sonnantes et trébuchantes pour les amadouer.

    Voilà le résultat: Solidarités est aux abois, pas seulement financièrement mais aussi idéologiquement. Ce mouvement a porté les valises des grandes églises verte et rose, elle ne fait, cependant, pas parti de leur clergé, il faut qu'elle en tire une leçon définitive: Le mouvement mondial pour le climat est une mise sur une autre entité pour un autre fonctionnement. Cette nouvelle recrue ne veut pas de SolidaritéS. Celle-ci a fait son temps et a accompli sa mission spcifique: le communisme est quasiment éradiqué. On plie bagage et on remercie SolidaritéS!
    Même si SolidaritéS veut porter le mandat du climat, on n'en veut pas, on a choisi d'autres qu' on a formés de longue date au cursus officiel, ces autres qui ne veulent connaitre ni histoire ni passé. C'est bien plus commode et plus économique.

    Oui Magali! Nous continuons de vivre, pour un certain temps encore, l'ère des sous-mains mafieuses. celles-ci sont recrutées parmi les plus diplômées des grandes écoles et universités. Les anciens n'ont plus droit au chapitre. La société recèle des réserves inépuisables d'espèces utilisables et renouvelables. Surtout remplaçables!

    Pourtant!
    Les luttes sociales?
    Elles n'avaient pas attendu SolidaritéS.
    Les luttes pour l'environnement?
    Elles n'avaient pas attendu les Verts.
    Progès oblige!
    On renouvelle tout le cheptel reproducteur.

    Aujourd'hui, la politique se fait de manière téléologique et mondiale, indirecte et par mandats et agents interposés. Seule la haute finance en main privée peut se le permettre. Nos gouvernement sont d'efficaces régisseurs Sans réels pouvoirs.

  • Bonjour Magali,

    Je te prie de m'excuser pour cette deuxième visite sans grand commentaire. Je viens de lire une réponse du PdT à Jean Batou dont le texte se trouve dans ce lien ci-dessous.
    C'est donc Jean Batou l'auteur de cette opération. Quel mal inspiré!

    http://www.pdt-ge.org/?Reponse-a-certains-propos-de-Jean

    Cette réponse me semble parfaitement correcte. Elle corrobore mes propos ci-dessus. Le chantage, la coercition, les menaces... Et enfin, le dénigrement (je suis gentille,. On pourrait parler même de colportage diffamant). C'est indigne d'un responsable élu en politique de plonger si bas dans la petitesse de certains procédés.

    Vive Noam Chomsky. Dans son dernier livre, il dépeint les manipulations et les manipulateurs. Cela devrait nous rendre plus attentifs et beaucoup plus critiques.

    Par ailleurs, j'ai eu le plaisir de lire un billet de J- S. Gowrié sur ce qu'est un gauchiste. Plus prosaïquement le "Gauchisme".

    http://independanceetverite.blog.tdg.ch/

    Il est heureux que nous soyons toujours plus nombreux, avec toi, avec P. Gauthier et stéphane guex, à devenir toujours plus souverains.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel