Alléger l'horaire à l'école primaire.

Imprimer

Le peuple vient à peine de confirmer son voeu de voir les enfants aller à l'école le mercredi matin que les associations d'instituteurs commencent à remettre cette décision en question, selon Le Courrier d'aujourd'hui. Le prétexte officiel est la fatigue des enfants. Ils sont en effet beaucoup plus fatigués de faire de la gymnastique dans un cadre scolaire le mercredi matin que du sport à un autre endroit (les salles de gymnastique ne sont plus disponibles pour les seniors depuis l'introduction de l'école le mercredi matin). 

On apprend dans le même article que l'horaire des enseignants (28 périodes) est moindre que celui des élèves (32 périodes). La différence est assumée par des voltigeurs, essentiellement en sciences naturelles et et en Anglais. Mais "une étude en 2017" a néanmoins souligné l'épuisement des enseignants. Cependant, selon les directeurs, ils seraient prêts à enseigner 30 périodes avec une hausse salariale. Les hausses salariales chez ces pauvres "maîtres" si mal payés supprime immédiatement toute fatigue, c'est bien connu.

Enfin, il paraît que quelques heures de plus d'école (on n'ose pas dire d'enseignement car on se demande combien de titulaires enseignent réellement le mercredi matin) n'auraient aucun effet sur la réussite scolaire. Vous voulez dire qu'avec une école à mi-temps, ils ne liraient, n'écriraient ni ne compteraient pas plus mal ? En effet, cela donne à réfléchir...

Les commentaires sont fermés.