05/05/2018

Pourquoi pas de signes religieux ostentatoires au Parlement ?

On nous dit que, contrairement à l'exécutif (le Conseil d'Etat), le Parlement ne saurait être soumis à aucun code vestimentaire, car les élus représenteraient le peuple et non l'Etat. Les députés auraient, de ce fait, le droit d'afficher au Parlement leurs croyances religieuses ou philosophiques.

C'est faire fi du fait que les députés sont les représentants de la République, une et indivisible. Ils n'ont pas vocation à représenter des intérêts particuliers, ni des communautés au Parlement. Les signes religieux doivent s'y effacer pour laisser place au débat éclairé. Le Parlement est une enceinte qui représente la République.

Il n'y a pas que l'Etat et ses agents qui doivent être soumis à la neutralité républicaine : les élèves du primaire et du collège en doivent pas non plus manifester ostensiblement une appartenance religieuse. Ils sont soumis à la neutralité religieuse, même s'ils sont des usagers et non des agents de l'enseignement public. Les représentants du peuple doivent être logés à la même enseigne que les élèves de l'école  laïque et républicaine.

Certains aussi essaient d'ergoter sur la notion de "signe ostentatoire". Il est évident qu'il ne s'agit pas de signes religieux discrets, mais de signes "dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse, tels que le voile islamique quel que soit le nom qu'on lui donne, la Kippa ou une croix de dimension manifestement excessive".

En effet, ceux qui prétendent les exhiber au Parlement ont bien l'intention de manifester par là qu'ils tiennent à placer leur foi religieuse avant leur qualité de citoyen. C'est ce prosélytisme qui ne saurait être toléré. La foi est une affaire privée et doit absolument le demeurer.

De plus, certains éléments vestimentaires, uniquement portés par les femmes dans certaines religions, indiquent clairement la subordination de ces dernières à la domination masculine. Il est incompréhensible qu'ils soient défendus par des partis politiques qui se disent de gauche, alors qu'ils représentent le traditionalisme le plus arriéré. Comment admettre que seuls les hommes apparaissent au Parlement en tenue neutre qui les dispense d'afficher leur religion ?