27/11/2016

Les dimanches

J'ai longtemps haï les dimanches, jours du Seigneur, où on était à la merci de l'agglutinat familial entre la grand messe du matin, le repas de  midi trop copieux et l'inévitable visite de musées ou de châteaux l'après-midi.

Puis vinrent les dimanches où je me suis ennuyée à mourir dans des villes nouvelles où je ne connaissais personne quand même la lecture ne pouvait me consoler de toutes ces rues désertes et tous ces magasins fermés.

Je hais moins les dimanches depuis que je suis libre de les passer à travailler. Quelle idée d'obliger tout le monde de prendre congé en même temps ? Il serait tellement plus raisonnable d'accorder à tout le monde deux jours de congé consécutifs, à prendre au choix en fonction de sa religion et de son organisation familiale.

Je rappelle  que les couples les plus durables sont ceux qui ont su renoncer de temps en temps à la fusion intégrale et s'accorder un peu d'oxygène...

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.