05/02/2016

Les tartuffes

J'ai osé m'abstenir dans un vote concernant le traitement des criminels psychopathes incarcérés à Curabilis ! "Quel crime abominable, seule la mort était capable d'expier ce forfait !!" (1)

Les leçons de morale d'un Cyril Mizrahi et les sidérations d'une maria Pérez glissent évidemment sur ma conscience comme  sur les plumes d'un canard. J'ai personnellement longuement réfléchi en commission de la santé et consciencieusement écouté les arguments des uns et des autres. Je me suis finalement abstenue en prenant en considération le fait qu'il s'agit tout de même de criminels dangereux, certes psychopathes, mais d'abord criminels. Le fait pour leur médecin d'en référer à une commission spécialisée est une garantie en cas de grave manipulation. Maintenant, dénier à un député le droit de s'exprimer et le couvrir d'injures quand il n'est pas d'accord avec vous, me paraît une démarche très grave. Je sais qu'il faut prendre ces critiques pour ce qu'elles valent et compte-tenu de ceux qui les émettent. mais je pense à des âmes plus faibles, que de telles pressions pourraient dissuader de s'exprimer librement, contrairement au règlement du Grand Conseil.

Tout le monde aura remarqué que je ne suis pas lâchement allée à la buvette comme maints députés le font quand ils n'ont pas envie de suivre les mots d'ordre de leur groupe. J'assume pleinement mon abstention. celle-ci est recommandée au sein de tous les groupes en cas de désaccord avec la majorité. je trouve énorme que le député Deneys se permette de faire des réflexions sur la cohésion du mien et lui recommande à l'occasion de s'occuper de ses fesses. J'ai encore le droit d'avoir une opinion différente de la sienne sans pour autant être insultée comme je l'ai été.

Pour conclure, je ferai remarquer que le secret médical est violé depuis belle lurette par les caisses maladie qui connaissent tous les détails de nos bobos grâce aux listes de médicaments communiqués par les pharmaciens. Les cris d'orfraie poussés par certains élus dans le cas de criminels psychopathes sont une preuve supplémentaire de leur tartufferie.

 

(1) Jean de la Fontaine - Les animaux malades de la peste.