30/09/2013

Alain Touraine se tromperait de cible

Pierre Kunz m'a toujours fait beaucoup rire mais, avec son dernier article sur Alain Touraine dans "Le Temps", il est en train de battre certains records. Selon lui en effet et contrairement à ce que prétend mon sociologue favori, "depuis les années 30, le fonctionnement du système s'est largement humanisé... ne citons que deux exemples pour illustrer cette affirmation : les politiques de formations et d'information des personnels et les caisses de retraite".

Mais voyons ! Nous qui pensions bêtement que les milliards prélevés sur les salaires des employés étaient tombés dans l'escarcelle de gestionnaires privés qui en avaient fait leurs choux gras avant d'aller pleurnicher pour qu'on baisse soit le taux de conversion, soit celui de la rente quand ils avaient perdu leurs billes !

Toujours selon le grand penseur Pierre Kunz "le mal profond qui gangrène les sociétés  européennes... réside dans le matérialisme, le consumérisme... dans lesquels elles se vautrent depuis les années 70". Je suppose que c'est depuis son poste de directeur de Balexert qu'il a pu faire cette observation.

Décidément, je préfère Alain Touraine et son rêve de droits universels.