09/08/2013

Je défends aussi les entreprises, d'ailleurs j'en ai une.

...Et je maintiens que le libéralisme pur et dur est une conception parmi d'autres de l'économie et qu'il faut être bien cynique ou bien inculte pour dénier à l'Etat un rôle d'agent économique de premier ordre.

D'ailleurs, le fameux "risque de l'entrepreneur" cher à Schumpeter se fait bien discret quand l'entrepreneur en question perd ses billes, telle l'UBS bien contente qu'il reste encore assez d'Etat pour la sauver de la faillite.

...Et je répète,  n'en déplaise à quelques pécores de la droite dure, qu'on peut comme moi avoir l'esprit d'entreprise sans accepter pour autant de fragiliser l'économie du canton par un appel d'air insensé à des multinationales pourries (2 plaintes en une semaine aux USA contre des négociants installés chez nous) par des cadeaux fiscaux demesurés.