12/01/2011

transparences sur les ventes immobilières

Je suis ahurie que la "Tribune de Genève" se réveille aujourd'hui sur une page entière par rapport au scandale de la suppression de la publication des ventes immobilières dans la FAO que j'ai très précisément dénoncé dans mon blog du 17 novembre dernier. Encore plus ahurie que M. Carlo Sommaruga dise ne pas comprendre cette suppression alors qu'il est un proche de la Présidente socialiste de la commission ad hoc. l'inénarrable Dolores Bolay, d'ailleurs une de ses colistières pour le Conseil National. Est-il normal que l'on envoie présider des commissions aussi pointues des nullités aussi notoires ? Je suppose que M. Jornot se tord les côtes au sujet du bon tour qu'il a ainsi joué aux citoyens modestes de ce canton, désormais privés d'une information importante qu'ils avaient de plein droit.

Commentaires

Heureusement que Marc Guéniat en a fait son éditorial dans la Tribune de Genève. On n'en aurait autrement rien su.
Nous dit-on ensuite que le dilemme des paquets ficelés avait obligé nos chers socialistes à l'accepter après avoir fait la pesée de tous les intérêts contenus dans le paquet.

Moi, je dis que non seulement l'industrie financière va retrouver de belles couleurs mais le blanchiment lui-même deviendra une industrie attractive, vu qu'on peut décupler vitesse et volume de transactions.
C'est peut-être cela la nouvelle place financière destinée à défier tous les autres paradis.

Le Secret des transactions foncières et immobilières remplacera-t-il alors le Secret Bancaire écorné et combattu?

"Est-il normal que l'on envoie présider des commissions aussi pointues des nullités aussi notoires ?"

Et s'il ne reste plus que des nullités? Qui faut-il incriminer?
A l'Avocat Dandrès de l'ASLOCA de faire sa tournée électorale pour rattraper la catastrophe! Une pub et de la relève en vue.

Écrit par : Nepotin | 01/02/2011

Les commentaires sont fermés.