09/01/2010

La lanterne

Les banquiers centraux, dont le Président de notre BNS, s'alarment des risques croissants pris par les banquiers d'affaires, selon "Le Temps". Ils ont convoqué ce week-end à Bâle les principaux dirigeants des grandes banques internationales. En effet, ces dernières se sont remises à emprunter massivement à très court terme tout en plaçant à long terme, pour profiter d'un écart dans les taux d'intérêt qui a atteint un niveau historique.

Le probable relèvement de ces taux à court terme les mettrait à nouveau en danger. Mais Messieurs les banquiers estiment avoir suffisamment amélioré leur fonctionnement et ne plus devoir en faire davantage dans ce domaine. Le relèvement préconisé de leurs réserves minimales abaisserait selon eux leur rentabilité et l'encadrement des bonus limiterait leurs rémunérations.

... Et puis l'Etat et ses cochons de citoyens ne sont-ils pas là pour assumer la casse en cas de problème ?

Face à cette race d'indécrottables profiteurs, je ne vois vraiment plus qu'un traitement possible :"Ah, ça ira, ça ira, ça ira......... à la lanterne, on les pendra".

Les commentaires sont fermés.