21/09/2009

La TVA

J'ai été étonnée , en regardant "Genève a chaud" de voir Pascal Decaillet convaincu que la TVA était payée par les entreprises. Il faut répéter que la totalité de la TVA est payée par le consommateur final (à l'exception de quelques secteurs tels que les loyers, les soins médicaux, l'enseignement... dispensés de TVA).

La TVA n'est due par les entreprises que sur la valeur qu'elles ont ajouté à leurs achats, d'où son nom d'ailleurs. Pour certains secteurs à faible marge bénéficiaire (mais à gros chiffre d'affaires), le montant payé est très faible. Les entreprises exportatrices ne paient rien du tout, au contraire c'est le service de la TVA qui leur rembourse la taxe payée sur leurs achats.

Certes, certaines entreprises ont choisi un système simplifié où l'impôt est dû sur le chiffre d'affaires, sans récupération de l'impôt sur les achats. mais le taux est alors considérablement réduit par rapport au taux normal.

Les seules personnes payant de plein fouet une augmentation de la TVA sont donc les consommateurs. La TVA n'est pas un impôt équitable car la consommation n'est pas proportionnelle au revenu. Le plus riche des nababs ne peut manger 18 poulet et 50 kilos de pommes de terre par jour. Par contre, ses possibilités d'investir en bourse (sans taxe) sont sans limites. La seule manière de rendre la TVA plus équitable serait de prévoir des taux différentiels particulièrement élevés sur les produits de luxe, ce qui n'est pas le cas pour le moment en Suisse.

... et aussi d'aller chercher le financement de l'AI ailleurs que dans une augmentation de la TVA (par exemple chez les entreprises, cher Monsieur Decaillet).

16/09/2009

Camp retranché

Oui ou non à l'extension du bâtiment de l'organisation mondiale du commerce ? Vous hésitez encore ? Alors, rendez-vous directement à la page 24 de la Tribune d'aujourd'hui. On y voit la confirmation que la barrière réclamée par Pascal Lamy est haute de 1m 80 et entourée d'un large fossé qu'aucune "végétalisation" ne pourra nous consoler de voir installer pour de nombreuses années.

Il s'agit d'une première que même le BIT, ancien locataire et pourtant membre de l'ONU, n'avait osé exiger.

Si ce projet catastrophique était accepté, toutes sortes d'autres organisations ou missions étrangères pourraient se croire autorisées à en exiger autant. Cette mégalomanie prétend se baser sur le risque encouru par l'organisation en provenance des altermondialistes. C'est le même argument de crainte pour ses bâtiments qu'à utilisé Nestlé pour envoyer une taupe dans un groupe d'attac qui projetait seulement d'écrire un livre... une belle occasion pour faire passer un mouvement d'éducation populaire pour un nid de dangereux terroristes.

15/09/2009

La gouvernance

Le 1er juin 2008, le peuple genevois a rejeté à une majorité de 58% les trois projets de lois concernant la gouvernance des EPM, des TPG et des SIG. Il a ainsi clairement montré qu'il souhaitait le maintien d'une représentation parlementaire importante au sein des conseils d'administration de ces établissements de droit public.

Croyez-vous que cela ait le moins du monde influencé le Conseil d'Etat qui revient à la charge avec exactement les mêmes prétentions en matière de composition desdits conseils et des phrases aussi ronflantes que creuses "cette réduction est conforme aux critères fédéraux d'efficacité et de gestion des établissements publics"... "Il s'agit de doter les entités concernées de conseils qui soient à la hauteur des exigences et des enjeux".

Quand les exécutifs, eux-mêmes élus du peuple, cesseront-il de considérer les parlementaires comme des demeurés indignes de s'asseoir à une table d'un de ces sublimes conseils et les votes populaires comme nuls et non avenus ?

07/09/2009

Faut-il abolir les forfaits fiscaux?

04/09/2009

Les altermondialistes

Une fois de plus, "Entreprise romande", le journal de la FER, traite notre courant de pensée d'"opposition aussi butée que bornée". Cette pratique de l'insulte systématique en période électorale devrait avoir ses limites. Est-ce que nous nous permettons de dire ce que nous pensons du souffle intellectuel qui anime cette publication ? Ou peut-être l'idée de truquer les photos de l'OMC est-elle encore une des meilleures qu'ait eue la FER ces derniers temps ?

02/09/2009

Photo retouchée

Ainsi donc, comme le révèle "Le Courrier", la FER a fait réaliser un "tout ménage" sur l'extension de l'OMC avec une photo truquée où deux rangées d'arbres qui devraient être abattus ont été supprimés par anticipation...

On a beau avoir l'habitude des arguments fallacieux des milieux patronaux ("Genève, le canton le plus taxé..."), on n'en demeure pas moins un peu pantois devant ce nouveau modèle de moralité publique !