16/09/2009

Camp retranché

Oui ou non à l'extension du bâtiment de l'organisation mondiale du commerce ? Vous hésitez encore ? Alors, rendez-vous directement à la page 24 de la Tribune d'aujourd'hui. On y voit la confirmation que la barrière réclamée par Pascal Lamy est haute de 1m 80 et entourée d'un large fossé qu'aucune "végétalisation" ne pourra nous consoler de voir installer pour de nombreuses années.

Il s'agit d'une première que même le BIT, ancien locataire et pourtant membre de l'ONU, n'avait osé exiger.

Si ce projet catastrophique était accepté, toutes sortes d'autres organisations ou missions étrangères pourraient se croire autorisées à en exiger autant. Cette mégalomanie prétend se baser sur le risque encouru par l'organisation en provenance des altermondialistes. C'est le même argument de crainte pour ses bâtiments qu'à utilisé Nestlé pour envoyer une taupe dans un groupe d'attac qui projetait seulement d'écrire un livre... une belle occasion pour faire passer un mouvement d'éducation populaire pour un nid de dangereux terroristes.

Les commentaires sont fermés.