30/01/2009

Vous avez dit "idéalistes" ?

Je lis dans "Entreprise romande" du 23 janvier sous la plume de Didier Fleck : "On ne s'attardera pas ici sur les états d'âme d'idéalistes de supermarché"... et dans "La Tribune" d'aujourd'hui sous celle de charles Poncet : "Que des alternatifs, des tiers-mondistes, des communistes impénitents, des verts trotskystes ou d'autres gauchistes séduisant d'admirables idéalistes ou des naïfs"..

On dirait que le mot"idéaliste" est presque une injure dans leur bouche. Il est vrai que l'idéalisme n'est pas le fort de la pensée de droite, si l'on peut qualifier de "pensée" un mélange de loi de la jungle et de vulgaire appât du gain, justifié par quelques théories simplistes où le croisement des courbes de l'offre et de la demande ferait le bonheur de l'humanité.

Mais, côté monde fictif, ce ne sont tout de même pas les altermondialistes qui ont inventé l'argent vrtuel, cette fausse production de richesse que des mouvements comme ATTAC dénoncent depuis de nombreuses années et qui sont la cause de l'effrondrement actuel de tout le système. Les milliers de milliards ainsi créés ne sont pas perdus pour tout le monde et l'on comprend que les puissants de cette planète cherchent à perpétuer ces agissements pendant que le bon peuple constaterait en silence que c'est toujours lui qui les finance.

Les commentaires sont fermés.